Publication du Rapport sur l’état de l’Internet au Mali et les Perspectives pour le futur

Le Samedi 29 Juin 2019, s’est tenue au Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) la conférence de publication du Rapport annuel sur l’état de l’Internet au Mali.

Étaient présents à cette conférence la chargée de Mission du Ministre de l’Economie Numérique et de la Prospective (MENUP), les représentants de l’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication (AGETIC) ; la Presse écrite et audiovisuelle ; le directeur du réseau de recherche pour l’éducation au MALI (MaliREN) ; plusieurs Association TIC. Les opérateurs télécoms OrangeMali, Sotelma/Malitel et Telecel concernés par cette étude étaient aussi au rendez-vous.

On notait également la présence de l’Ex Secrétaire Général de l’Union Internationale des Télécommunications (IUT) M. Hamadoun TOURE et de plusieurs autres personnalités.

Pour rappel, cette étude sur l’état de l’Internet au Mali a été réalisée d’octobre à novembre 2018 par le chapitre malien de l’Internet Society Mali (ISOC – MALI). Elle fait suite aux différentes plaintes des internautes maliens sur la disponibilité, la qualité, le coût de la connexion, la résilience et bien d’autres aspects de l’Internet au MALI.

L’objectif principal visé était de dresser un profil plus objectif possible de l’Internet au Mali.

ISOC – MALI a mené cette première étude dans le District de Bamako la capitale malienne. Trois équipes furent mises en place pour adresser le problème, 11 enquêteurs recrutés et formés pour les interviews des enquêtés.

Les équipes d’ISOC – MALI ont produit un questionnaire électronique mis en ligne et sur smartphone pour collecter les réponses à 20 questions clés sur Internet dans le District de Bamako. Les données collectées furent transmises directement à un serveur dédié configuré par les soins d’une équipe technique d’ISOC – MALI.

L’enquête a ciblé les internautes maliens de tous bords sélectionnés de façon aléatoire parmi la Société Civile, le Secteur Académique, les Entreprises, la Communauté Technique, le Gouvernement etc. Au départ 2000 internautes étaient visées mais à la fin de l’enquête ce sont 2 370 personnes qui ont été couvertes dont seulement 1,5% étaient membres d’ISOC-MALI. Cela montre que les opinions publiées dans le présent rapport reflètent à 98,5% l’opinion de l’internaute lambda malien et non CELLEd’ISOC – MALI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *